aristide

 

 

 

 

 

 

« Aristide broie du noir ». Qu’est-ce-qui peut bien vous poussez à ouvrir un livre si sombre ? Titre mélancolique et couverture avec une dominante de couleur noir. Mais la première page présente aussi Aristide : un jeune garçon d’une dizaine d’année. Il se caractérise par un teint de peau très pâle et deux grands yeux fixés sur le néant, ou plutôt scrutant un ennemi que lui seul distingue. S’il est une chose qu’il redoute par-dessus tout, c’est la nuit, la période où le soleil laisse place à un cortège infernal de monstres. Aristide monte la garde et est bien décidé à ne pas dormir, il repousse les ombres assaillantes à coup de faisceau lumineux. Mais qu’arrivera-t-il le jour où il aura épuisé toutes les armes ? Les ombres sont-elles si terrifiantes et maléfiques qu’il pense ?

Voilà une BD jeunesse qui affronte la peur du noir (dit aussi achluophobie). Le scénario de Séverine GAUTHIER déborde d’imagination et de poésie. En effet, le texte est écrit en alexandrins et la lecture peut se faire individuellement, ou pour plus de plaisir à voix haute.

J’évoquerai enfin avec bonheur le dessin de Jérémie ALMANZA. Imaginez un noir profond coloré par des touches de couleurs, comme un ballet de lucioles dans la nuit. Sur un fond sombre, se découpent avec subtilité un feu d'artifice de teintes chaudes et froides; de couleurs pures et d’éléments plus pastels.

Aristide broie du noir évoque-t-il alors plutôt le rêve ou le cauchemar ? A vous de vous faire votre avis.

 

 

Aristide broie du noir

Séverine GAUTHIER et Jérémie ALMANZA

Delcourt  - Jeunesse

2008

32p.

 

A la médiathèque depuis le 11/09/2009

Situé dans le secteur BD Jeunesse

Cote blanche BDJ GAU

AR


 

Liens : http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/bd/aristide_broie_du_noir

http://severinegauthier.blogspot.fr/                      http://fak.ultra-book.com/